CommercePolitique

Pour relancer énergiquement le commerce à Tours

 Avec TOURS EN MOUVEMENT et PHILIPPE LACAÏLE

UN PROGRAMME POUR TOURS

Aujourd’hui, avec Sigrun Hüttig, cadre commerciale dans le secteur médical

Pour relancer énergiquement le commerce à Tours  

Après six années marquées par la mise en place bâclée et non concertée d’un système cher et compliqué de stationnement payant géré par une société privée,  puis, depuis deux ans, par les nombreuses manifestations, le samedi en particulier, contre la politique du gouvernement des amis de M. Bouchet et, récemment, par les absurdes opérations « dimanche sans voiture » marquées du sceau de l’impréparation ayant abouti à des dimanches ville morte,  le commerce de Tours tant dans le centre que dans les quartiers, est désormais gravement fragilisé. 

Une hérésie économique : la multiplication des centres commerciaux en périphérie de Tours a durement frappé le commerce de centre-ville et des quartiers. C’est aussi un non sens écologique, avec des hectares de parkings asphaltés et de toitures métalliques, amplifiant la chaleur l’été. Nous mettrons fin à cela par l’adoption d’ un nouveau schéma d’aménagement commercial pour freiner la construction de m2 commerciaux de grandes surfaces en périphérie de Tours et promouvoir le petit commerce de centre-ville et dans les quartiers. Il assurera l’équilibre entre économie et écologie ,d’une part, et liberté du commerce et aménagement urbain, d’autre part.

Nous proposons aussi de créer une foncière spécialisée dans le rachat et la location des commerces ,afin de maîtriser le prix des fonciers commerciaux et de les remettre en location à des prix convenables.

Afin d’accéder plus aisément au centre de Tours, nous proposons :

– la mise en place d’un nouveau plan de circulation et de stationnement ; 

– la piétonnisation progressive de nouvelles rues ,en étroite collaboration avec les associations de commerçants et les citoyens ;

– de remplacer le système actuel de stationnement payant confié au privé ,complexe, cher et inhumain qui chasse la clientèle de l’hyper-centre en revenant à une régie municipale confiant la bonne rotation du stationnement à des agents de la ville compréhensifs ;

– d’instituer un système de stationnement résidentiel donnant la priorité aux riverains au pourtour de la zone actuellement payante ;

– de mettre en place la gratuité des transports publics le samedi après-midi;

Tours redeviendra alors, grâce au dynamisme de ses commerçants et à leur liberté retrouvée, la première ville commerciale de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 4 =