CommerceMunicipalesPolitiqueVie Sociale

Les Halles : retour sur une gestion catastrophique par la municipalité sortante

Les Halles restent le centre incontournable du commerce « de bouches » Tourangeau, le ventre de Tours.

Le complexe, bâti par Jean Royer a connu plusieurs opérations de rénovation et de mise aux normes. La dernière a été conduite au début des années 2010 par Jean Germain et la communauté d’agglomération Tour(s) plus qui y a beaucoup investi avec l’aide du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce, le FISAC. Il s’agissait de procéder à la modernisation et à l’adaptation de l’ouvrage, en particulier pour les travaux de mise aux normes des établissements recevant du public (ERP).

Jean Germain, qui passait très souvent aux Halles pour discuter avec les commerçants, (et pas seulement en période électorale) voulait relancer ce formidable outil animé par des professionnels très appréciés. Le premier étage a été en partie vidé, curé, mis aux normes électriques et les vitrages changés. La suite devait consister à y attirer des activités et commerces en lien direct avec l’alimentation, alors que le label Cité Internationale de la Gastronomie venait d’être conquis de haute lutte. La possibilité d’accéder, plus facilement, et par l’extérieur, était étudiée en lien avec l’architecte qui avait construit le bâtiment, ainsi qu’avec l’ABF, les Halles étant en secteur sauvegardé. 

Enfin, la crèche municipale vieillissante, située au sud du complexe, devait être reconstruite ,dès que les problèmes de portance au droit du parking souterrain en cours d’études seraient résolus.

Tout cela a été dilapidé à partir de 2014, la nouvelle municipalité ne faisant strictement plus rien aux Halles.

Puis, pour compenser sa criante absence de bilan, le second maire depuis 2014 a multiplié les effets d’annonce et la « com’ ». Derrière ces annonces, rien de concret ni de concerté avec les principaux intéressés, les Tourangelles et les Tourangeaux. Ainsi, dans la foulée du lamentable épisode du haut de la Tranchée, on nous a montré un faramineux film 3D en guise de « projet » pour une reconstruction totale des Halles. 

Tours en Mouvement avec Philippe Lacaïle sait que nos commerçants des Halles (au sein du bâtiment et tout autour), de même que les habitants du quartier, sont prêts à repenser et faire évoluer le quartier dans son ensemble, pour former un tout cohérent et à adapter leur outil de travail pour améliorer le service offert aux Tourangeaux et Tourangelles. Mais encore faut-il les entendre, travailler avec eux et ne pas débarquer comme en terrain conquis avec un pseudo projet mal ficelé. Tout en imposant un promoteur…

Nous remettrons donc tout cela à plat sans délai après les élections des 15 et 22 mars prochains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =