AssociationEnvironnementMunicipalesPolitique

Il faut un Plan Climat à Tours. D’urgence !

Le plan climat définit des objectifs stratégiques et opérationnels pour atténuer les effets du réchauffement climatique, le combattre efficacement et s’y adapter en développant les énergies renouvelables, en maîtrisant la consommation d’énergie et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et la dépendance énergétique. Il ne s’agit pas seulement de voeux mais d’actions concrètes et mesurables.

      En 2010, Tour(s)Plus a commencé à travailler sur son Plan climat en procédant à la collecte des données nécessaires à l’établissement du 1er bilan carbone de l’agglomération. Consciente du défi majeur auquel nous devions tous ensemble faire face, qu’elle a résumé par le slogan : « Ne pas agir maintenant, c’est déguster demain ! », la Communauté d’agglomération a adopté son Plan Climat 2011-2014. Il s’agissait notamment de réduire les émissions de CO2 d’au moins 8% par rapport à 2008, puis de 20% au moins à l’horizon 2020 (passer de 2,4 à 1,9 millions de tonnes).

      Ce plan a été décliné en 56 actions concrètes qui ont aussitôt commencé à être mises en œuvre par l’ensemble des services et collaborateurs de la ville de Tours qui ont su se mobiliser sur cette urgence. Un bilan à mi-parcours en a été tiré en novembre 2012.

      Puis est venue l’alternance de 2014 et la ville de Tours a tout a été jeté aux oubliettes, sans doute par une volonté idéologique de rupture avec les années antérieures. D’ailleurs, faute de volonté politique, le bilan du Plan climat, avec des éléments mesurables, n’a même pas été fait, bien que la loi Grenelle du 12 juillet 2010 en faisait obligation en 2016.

      Demain, il faudra dresser ce bilan et bâtir très vite un nouveau plan climat pour adapter Tours et son agglomération au changement climatique dans les meilleures conditions pour tous ses habitants. Selon la loi, ce plan s’intitule désormais Plan climat air énergie territorial (PCAET). Il est urgent de s’y mettre mais c’est faisable très rapidement car les 56 actions identifiées par les ateliers dédiés avant 2011 restent une base de travail solide et sérieuse qu’il conviendra de mettre à jour et de compléter dans le cadre d’une évaluation environnementale complète. 

      Pour cela, il faut de la volonté et ne pas se contenter de promesses démagogiques ou d’actions de communication sans lendemain. 

      À la suite de son Atelier citoyen du 25 octobre dernier, Tours en Mouvement a publié ses premières propositions en matière d’environnement et de transition énergétique. Nous sommes prêts en 2020 à les mettre en œuvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 13 =