PolitiqueUrbanismeVie Sociale

Activité et dynamisme : 6 ans de perdus à Tours

Tours descend du podium 2019 de l’activité et du dynamisme Arthur Loyd dans la catégorie des métropoles intermédiaires.

Depuis six ans rien n’avance plus à Tours : l’opération du haut de la rue nationale a perdu 5 ans, l’aménagement de l’écoquartier nouveau des casernes n’a pas commencé et l’ilot Vinci est totalement à l’abandon, infligeant aux visiteurs une vision de délabrement lamentable dès la sortie de la gare qui donne une image désastreuse de Tours.

Alors, on essaie de faire diversion avec de pures opérations de com’ : Halles, Haut de la Tranchée, même le Menneton ! Dans tous les cas: pas le début d’un commencement de travail sérieux sur ces dossiers !

Arthur Loyd relève que bien que très bien reliée au réseau ferroviaire et accessible depuis Paris comme depuis les métropoles régionales, Tours laisse s’échapper le podium. L’étude constate pourtant que, « malgré des atouts bien identifiés pour l’accueil des entreprises avec une fiscalité favorable et des loyers de bureaux neufs attractifs qui peuvent séduire de nombreuses entreprises pour une implantation, Tours ne compense toujours pas ses faiblesses notamment par un coût du logement assez élevé qui peut ternir son attractivité ».

La plupart des métropoles et des grandes villes du grand Ouest (Bordeaux, Nantes, Angers, Le Mans, Orléans) ont aménagé ou sont en train d’aménager des quartiers-gares qui sont des vitrines qui témoignent de leur dynamisme et de leur attractivité.

Avec une aire urbaine de 500 000 habitants, un trajet d’une heure depuis Paris, l’amorce d’un hub multimodal de transports (train, tram, bus et cars) et des loyers de bureaux abordables, Tours coche toutes les casespour avoir son quartier d’affaires au contact de sa gare. Tous ces élément étaient déjà en place il y a six ans : on n’en a strictement rien fait. Il est grand temps de se réveiller et de réaliser ce qui était en devenir en 2014 avec la requalification de l’ilot vinci et son prolongement par un grand projet urbain vers le Sanitas, dans le cadre d’une ambition urbanistique et architecturale revendiquée.

Tours en Mouvement propose aux Tourangelles et au Tourangeaux de renouer au plus vite avec la réussite de leur ville en aménageant enfin un quartier gare qui devienne une locomotive économique et en lançant au plus vite la réalisation de l’écoquartier des casernes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 3 =